Washington prête à étendre sa lutte contre l'Etat islamique en Syrie

Les opérations américaines sont pour l’instant relativement limitées en Irak avec un peu plus de 90 raids aériens pour protéger la minorité yazidie, ou pilonner les positions djihadistes autour du barrage de Mossoul. Des frappes en Syrie entraveraient le ravitaillement de l’Etat islamique.

“Nous réfléchissons activement à ce qui sera nécessaire pour faire face à cette menace, et les frontières ne vont pas nous restreindre. Nous avons montré maintes fois que s’il y avait une menace terroriste, nous agirons directement contre cette menace si nécessaire”, a déclaré Ben Rhodes, le conseiller adjoint à la sécurité nationale de la Maison Blanche.

Dans l’est de l’Irak, les forces kurdes tentent de reprendre le contrôle de zones stratégiques autour des villes de Jalula et Sadiyah. C’est une tâche difficile, car les djihadistes sont beaucoup mieux armés.

Dans un village, non loin de cette ligne de front, des miliciens chiites ont attaqué vendredi une mosquée, faisant au moins 68 morts. Cette attaque risque d’aviver les grandes tensions confessionnelles et augmenter la colère de la minorité sunnite envers le gouvernement à majorité chiite, au moment où il a besoin de leur coopération dans son combat contre l’Etat islamique.

Publiée le
Par euronews (en français)
Vue 27 fois
Durée : 1 min. 9 sec.