Taxi Uber : Un chauffeur réagit à la condamnation du tribunal

Le service de covoiturage était toujours disponible ce mardi matin dans les rues de Bruxelles, malgré la décision du tribunal de commerce de Bruxelles sommant la société américaine de cesser ses activités dès le 15 avril.

Il n’a pas fallu attendre plus de 10 minutes pour voir arriver un chauffeur devant la rédaction du Soir. Ce dernier, qui préfère garder l’anonymat, dit gagner environ 350 euros par semaine en transportant des passagers. Il est conscient qu’il devra payer 10.000 euros d’amende et qu’il risque de voir sa voiture saisie s’il se fait pincer. «J’espère que le service pourra continuer, déclare-t-il. Le reste du temps je suis stagiaire dans l’immobilier et je gagne très peu d’argent. L’application Uber me sert à arrondir mes fins de mois».

Publiée le
Par Le Soir
Vue 2904 fois
Durée : 2 min. 6 sec.